Publié par : ... | 9 février 2012

Communiqué de Presse Valérie HOFFENBERG – Discours de Nicolas SARKOZY devant le C.R.I.F.

Je tiens à saluer le discours d’émotion, de vérité, et d’amitié du Président Nicolas SARKOZY lors du dîner annuel du C.R.I.F.

Le Président de la République, accompagné de la famille SHALIT, a tout d’abord rendu hommage au courage et à la dignité des parents de Gilad SHALIT. Il a loué la démocratie israélienne qui accorde tant d’importance à la Vie.

Le Président en a profité pour rendre également hommage au Premier Ministre Israélien Benyamin NETANYAHOU pour avoir pris cette décision difficile, acceptant notamment d’échanger un soldat contre 1000 : « 1000 contre 1, cela n’a pas de sens pour les tortionnaires, les terroristes mais cela en a pour la démocratie israélienne. »

Le Président de la République a rappelé l’amitié qui le lie à Israël : « toute ma vie politique, j’ai défendu Israël. Israël a suscité le respect et la crainte. Le moment est venu de réfléchir à la façon dont maintenant Israël va susciter de l’amour, de l’attachement, de l’admiration et de la considération…Et si la vraie victoire était qu’un jour Israël soit simplement aimée et pas seulement crainte. »

Le Président de la République s’est appuyé sur l’exemple franco-allemand pour rappeler aux palestiniens et israéliens la nécessité de reprendre des négociations de paix.

Nicolas SARKOZY : « Deux états pour deux Nations, un Etat pour le peuple Juif, un Etat pour le peuple Palestinien…La France ne reconnaitra de façon unilatérale et sans conditions un Etat palestinien »

Le Président de la République a réaffirmé que « jamais la France ne reconnaitra de façon unilatérale et sans conditions un Etat palestinien » et qu’il était en faveur de deux Etats nations, un Etat pour le peuple juif et un Etat pour le peuple palestinien.

Iran : « La France n’acceptera pas que l’on remette en cause la sécurité d’Israël. »

Enfin, Nicolas SARKOZY a rappelé l’engagement de la France pour la sécurité d’Israël et principalement sa volonté de se tenir à ses cotés face au danger : « La France n’acceptera pas qu’on remette en cause la sécurité d’Israël, l’acquisition e la bombe atomique est inacceptable. »

Il a rappelé le rôle majeur joué par la France de convaincre les 27 pays européens de ne plus acheter une seule goutte de pétrole aux iraniens et de mettre fin aux relations avec la Banque Centrale Iranienne.

Affaire ZETOUNI

Le Président de la République s’engage à ce que justice soit faite « si la famille de cette jeune fille ou le gouvernement israélien, venaient à porter plainte en France alors les coupables présumés seraient immédiatement déferrés devant la justice, nous ne devons pas laisser impuni un tel crime. »

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :