Publié par : ... | 20 février 2012

Nouveau blog de campagne – www.valeriehoffenberg.com

Retrouvez moi désormais sur mon blog de campagne. Vous pourrez lire mes déclarations et mes projets dans chacun des pays de toute la circonscription : http://www.valeriehoffenberg.com

 

Publicités

« Oui, je suis candidat à l’élection présidentielle. »

Chers amis, nous venons de vivre, ce soir, un moment exceptionnel. Notre Président Nicolas Sarkozy a annoncé sa candidature à l’élection présidentielle de 2012.

« Je serai Président et candidat pour que cette campagne soit utile aux Français. » a-t-il déclaré. « C’est une décision lourde de sens. Si j’ai décidé d’être candidat, c’est parce que j’ai des choses à dire aux Français, j’ai des propositions à leur faire », a-t-il ajouté.

Nicolas Sarkozy a mentionné les effets des réformes engagées au premier rang desquelles la réforme des retraites mais aussi l’autonomie des universités, les mesures en faveur du travail et du pouvoir d’achat ainsi que sur la rationalisation des moyens de l’Etat.

« Ne pas solliciter à nouveau la confiance des français, cela serait comme un abandon de poste. »

Nicolas Sarkozy ne renoncera pas, il n’arrêtera pas. Plus que jamais, il est de notre devoir de citoyen engagé de le suivre et l’encourager dans cette campagne. Il est le candidat de cette France forte et courageuse qui a toujours répondu présent pour travailler, pour réformer, pour servir son pays. Il nous a déjà montré par le passé combien nous pouvions lui faire confiance. Il a, en outre, tenu à rappeler que « si la France est forte, si elle prend les bonnes décisions, les Français serons protégés. »

« Notre pays a tous les atouts pour garder son rang. »

C’est un candidat amoureux de la France qui s’est exprimé devant nous. Conscient que la France entre dans une nouvelle période, Nicolas Sarkozy a ajouté que « la France ne peut pas rester à l’écart de la course du monde »

« Je crois au travail, à la responsabilité, à l’autorité. »

Convaincu que ses trois valeurs sont les garanties d’une France forte, Nicolas Sarkozy veut en finir avec la dévalorisation du travail. Il refuse l’assistanat et veut « mettre le travail au centre de tout.» Il s’est également engagé à redonner la parole aux Français. « Chaque fois qu’il y aura un blocage, je ferai trancher le peuple français », a-t-il promis.

« J’ai besoin de tous les français qui aiment leur pays et qui sont convaincus que si la France est forte, ils seront protégés. »

Le Président est déterminé et prêt à gagner cette élection. Par ce mandat il sera de nouveau au service de la France et des Français. Mesurant l’importance de ce défi, il a besoin de nous tous, Français de la métropole et de l’étranger pour remporter l’élection.

C’est au nom de cette idée de France forte et courageuse, qu’ensemble nous devons l’emmener vers un second mandat. Il faut lui donner tout notre soutien pour l’avenir de notre merveilleux pays.

Bravo Monsieur le Président.
Vous savez pouvoir compter sur nous pour vous soutenir et être à vos côtes tout au long de la campagne à venir.

ÉLECTIONS LÉGISLATIVES

Élection des 11 députés élus par les Français établis hors de France

1) MODALITES DE VOTE :

• vote à l’urne en personne ;

• vote par procuration ;

• vote par correspondance sous pli fermé.

Vous devez en faire la demande au consulat avant le 1er mars 2012 impérativement.

Comment faire ?

Trois possibilités :

– via le portail d’accès MonConsulat.fr ;

– en contactant par courrier, télécopie, ou courriel votre consulat ;

Ci-dessous le lien pour trouver les coordonnées de votre consulat :
http://www.mfe.org/index.php/Annuaires/Ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger

– en vous rendant à votre consulat.

• vote par internet ;

Vous devez fournir au consulat, si cela n’est pas déjà fait, votre adresse électronique avant le 7 mai 2012

Comment faire ?

Trois possibilités :

– le portail d’accès MonConsulat.fr vous permet de mettre à jour vos coordonnées ;

– en contactant par courrier, télécopie, ou courriel votre consulat ;

Ci-dessous le lien pour trouver les coordonnées de votre consulat : http://www.mfe.org/index.php/Annuaires/Ambassades-et-consulats-francais-a-l-etranger

– en vous rendant à votre consulat.

Vous recevrez, le moment venu (par courrier, sms et courriel), les instructions nécessaires pour voter par internet et ce en toute sécurité.

(Pour votre adresse postale et votre numéro de téléphone portable, vous avez jusqu’au 24 avril 2012 pour vérifier qu’ils sont bien à jour).

2) DATES DE SCRUTIN A L’URNE :

Premier tour : Dimanche 3 juin 2012 pour la 8ème Circonscription.

Deuxième tour : 
Dimanche 17 juin 2012 pour la 8ème Circonscription.

Publié par : ... | 9 février 2012

Vérité sur la question de l’eau

Comme je m’y étais engagée, j’ai souhaité témoigner afin de rétablir la vérité sur la question de l’eau dans un documentaire qui a été réalisé pour apporter la contradiction à l’émission « Un œil sur la Planète » diffusée sur France 2.

Le D.V.D. de ce documentaire a été distribué par le C.R.I.F. à tous les invités lors de son dîner annuel.

Je tiens à saluer le discours d’émotion, de vérité, et d’amitié du Président Nicolas SARKOZY lors du dîner annuel du C.R.I.F.

Le Président de la République, accompagné de la famille SHALIT, a tout d’abord rendu hommage au courage et à la dignité des parents de Gilad SHALIT. Il a loué la démocratie israélienne qui accorde tant d’importance à la Vie.

Le Président en a profité pour rendre également hommage au Premier Ministre Israélien Benyamin NETANYAHOU pour avoir pris cette décision difficile, acceptant notamment d’échanger un soldat contre 1000 : « 1000 contre 1, cela n’a pas de sens pour les tortionnaires, les terroristes mais cela en a pour la démocratie israélienne. »

Le Président de la République a rappelé l’amitié qui le lie à Israël : « toute ma vie politique, j’ai défendu Israël. Israël a suscité le respect et la crainte. Le moment est venu de réfléchir à la façon dont maintenant Israël va susciter de l’amour, de l’attachement, de l’admiration et de la considération…Et si la vraie victoire était qu’un jour Israël soit simplement aimée et pas seulement crainte. »

Le Président de la République s’est appuyé sur l’exemple franco-allemand pour rappeler aux palestiniens et israéliens la nécessité de reprendre des négociations de paix.

Nicolas SARKOZY : « Deux états pour deux Nations, un Etat pour le peuple Juif, un Etat pour le peuple Palestinien…La France ne reconnaitra de façon unilatérale et sans conditions un Etat palestinien »

Le Président de la République a réaffirmé que « jamais la France ne reconnaitra de façon unilatérale et sans conditions un Etat palestinien » et qu’il était en faveur de deux Etats nations, un Etat pour le peuple juif et un Etat pour le peuple palestinien.

Iran : « La France n’acceptera pas que l’on remette en cause la sécurité d’Israël. »

Enfin, Nicolas SARKOZY a rappelé l’engagement de la France pour la sécurité d’Israël et principalement sa volonté de se tenir à ses cotés face au danger : « La France n’acceptera pas qu’on remette en cause la sécurité d’Israël, l’acquisition e la bombe atomique est inacceptable. »

Il a rappelé le rôle majeur joué par la France de convaincre les 27 pays européens de ne plus acheter une seule goutte de pétrole aux iraniens et de mettre fin aux relations avec la Banque Centrale Iranienne.

Affaire ZETOUNI

Le Président de la République s’engage à ce que justice soit faite « si la famille de cette jeune fille ou le gouvernement israélien, venaient à porter plainte en France alors les coupables présumés seraient immédiatement déferrés devant la justice, nous ne devons pas laisser impuni un tel crime. »

Publié par : ... | 8 février 2012

10 BONNES RAISONS DE NE PAS VOTER HOLLANDE

10 BONNES RAISONS DE NE PAS VOTER HOLLANDE

  1. Hollande n’a      jamais exercé de responsabilités de premier plan et n’a aucune expérience      gouvernementale :

Lorsque Ségolène Royal s’était plainte auprès de Mitterrand qu’il la nomme ministre sans donner un ministère à son compagnon, Mitterrand lui avait fait comprendre qu’il n’avait aucune confiance en les qualités de François Hollande pour être ministre .

Le fait qu’il soit le favori des instituts de sondage et des médias n’implique pas qu’il dirigerait bien la France, son ex-compagne doutant elle même de ses capacités (Ségolène Royal affirme qu’elle ne l’a « jamais vu prendre une seule décision en 30 ans de vie commune »). Ce n’est parce qu’il singe François Mitterrand, qu’il est pour autant un stratège politique : il n’a pas le verbe de Mitterrand, tout au plus le cynisme.

  1. Hollande, les      chiffres et l’économie

On a pu se rendre compte, lors d’un débat avec Thomas Piketty, que François Hollande était incapable d’apporter des précisions sur l’imposition des plus-values mobilières et immobilières. En meeting à Rennes, François Hollande avait fustigé les augmentations d’impôts, de taxes et de charges sous Sarkozy et…il propose d’augmenter encore plus les prélèvements obligatoires.

Or, malheureusement pour lui, en économie comme en gestion, on définit le concept de prélèvements obligatoires comme l’ensemble des impôts, taxes et droits divers affectés au budget général de l’État, auquel s’ajoutent les impôts affectés aux collectivités locales ainsi que les cotisations sociales obligatoires des organismes sociaux officiels. François Hollande critique Sarkozy qui a augmenté les prélèvements obligatoires mais envisage de les augmenter encore plus.

Pour quelqu’un qu’on essaie de nous « vendre » comme un excellent gestionnaire, ça la fout mal.

  1. Il n’a aucun      plan de bataille, aucun axe politique clair pour sortir la France et      l’Europe de la crise.

Quelles sont ses mesures d’urgence à prendre dès mai 2012 pour stabiliser la situation financière de la France (1 700 milliards d’€ de dette soit 100 000 € par famille de 4 personnes) ? Ce qui est important n’est pas tant ce qu’il dit, mais ce qu’il ne dit pas :à  l’écouter, on pourrait penser que nous sommes dans des temps normaux et que la crise n’existe pas. La notion d’effort n’a pas de place. On attend toujours des solutions pour l’emploi et la croissance.

  1. HOLLANDE ET      SON PROBLEME AVEC L’ARGENT

Monsieur «J’Aime Pas Les Riches et la Finance», en bon représentant de la gauche caviar, ne veut pas s’expliquer sur son ISF (voir Fil Info France) et sur sa résidence secondaire dans le Midi. Lui qui gagne exactement le double, traite de « riches » ceux qui gagnent plus de 4000 euros par mois. En effet, son ex-conjointe Ségolène Royal expliquait en 2007 qu’ils payaient tous deux l’ISF parce que son patrimoine se montait à 355 800 euros, sans compter celui de Hollande. Pour le lancement de sa campagne présidentielle au Bourget, Hollande a flambé un demi-million d’euros. La France est en faillite, les français sont en difficulté, mais pas les comptes du parti socialiste visiblement. Peut-on parler de politique d’austérité et de rigueur en dépensant un demi-million d’euros tout en se disant de gauche et ne pas aimer les riches ?

C’est choquant, en France, lorsqu’on est un élu de la nation, d’aller flamber presque la moitié d’un SMIC au restaurant quand les français ont du mal à boucler leurs fins de mois, n’est-ce pas ? Enfin… si on est à droite. Car début février 2012, rapporte le Parisien, François Hollande est allé déjeuner au très people et extrêmement coûteux  « Chez Laurent » (comptez environ 400 euros par personne à la carte, vin en sus). C’est très « gauche caviar », à qui il ne reste de gauche que le caviar.

François Hollande avait dans son discours du Bourget un couplet entier sur « les maîtres de l’argent ». Mais il l’a retiré au dernier moment. Motif ? Il avait peur qu’on dise qu’il plagiait François Mitterrand qui déclarait déjà en 1971 au congrès d’Epinay, congrès fondateur du PS, « l’argent qui corrompt, l’argent qui salit… ».  Mais il n’a pas pu résister de dire : »Il n’a pas de nom, pas de visage, pas de parti, il ne présentera jamais sa candidature, il ne sera donc pas élu et pourtant il gouverne: cet adversaire, c’est le monde de la finance ». On croirait du Maurice Thorez des années 30, en plein stalinisme béat.

Cela ne l’a pourtant pas gêné d’être aux côtés de Yannick Noah, chanteur aux revenus proches de 4 millions d’euros en 2010, longtemps exilé en Suisse et qui a résisté contre le fisc français pendant 15 ans pour échapper à un redressement de 1 million d’euros.

François Hollande veut, reprenant une idée déjà émise par lui le 20 septembre 1999, pénaliser financièrement les entreprises, afin de faire renflouer les caisses de l’État . Mais cela n’empêchera ni les délocalisations préjudiciables à notre tissu industriel, ni les licenciements massifs, et cela ne permettra pas de leur réclamer toutes les aides de l’État qu’elles ont perçues de l’état.

Non content de faire des erreurs de calcul, François Hollande semble maitriser très mal les dossiers qu’il aborde. Non-maîtrise du dossier à laquelle s’ajoute l’imprécision. Par exemple, comme l’ont souligné quelques représentants syndicaux, si François Hollande applique son pacte générationnel comme il le prétend, il fera un très beau cadeau fiscal aux entreprises sans pour autant provoquer de nouvelles embauches.

Sa proposition de bloquer les loyers, qui avait déjà été menée après les deux guerres mondiales, avait été une catastrophe. Ainsi, la loi de 1948 a dissuadé les propriétaires de réaliser des travaux. Le résultat s’est soldé par une dégradation sans précédent des logements anciens. Si le blocage des loyers était la solution universelle, l’abbé Pierre n’aurait pas eu besoin de lancer son appel six ans après, en 1954.

5.    François Hollande est à la tête d’un des départements les plus endettés de France

Pour ceux qui imaginent qu’il serait un bon gestionnaire, il est bon de rappeler que avec environ 1400 euros de dette par habitant, le département de la Corrèze, dont François Hollande préside le conseil général, est l’un des plus en difficulté de France. Au lieu de réduire le déficit, il a augmenté le nombre de fonctionnaires et la dette de la Corrèze.

6.    François Hollande ne s’engage pas clairement sur ses intentions :

Il a assuré que si un candidat à la présidentielle « n’est pas prêt à dire la vérité aux Français, mieux vaut qu’il ne se présente pas ». Lui ne pourra pas être accusé de ne pas dire la vérité, car, pour ne pas avoir à mentir, il reste dans le flou dans le chiffrage et le financement de ses projets .

Sur la fin du cumul des mandats : C’est un adepte du « demain on rase gratis », cher aux démagogues qui ont ruiné notre démocratie et les pays. »L’engagement que je prends, c’est qu’au lendemain de notre victoire de 2012, je ferai voter, si je suis dans cette situation, une loi prohibant le cumul des mandats et cette loi sera d’application en 2014. »Ben oui, quoi, aujourd’hui on peut pas!

De même, il veut s’assurer les voix des écologistes et des enseignants, en leur faisant des promesses qui n’engagent que ceux qui les croient, sans vérifier leur faisabilité.

7.    Sur le plan fiscal, son programme n’épargne aucun contribuable, punissant autant les salariés que les artisans, petits commerçants et professions libérales, avec :

–  la refiscalisation des heures supplémentaire,

– . la taxation de la participation, des investissements dans les entreprises, touchant ainsi près de 12 millions de salariés,

–  le retour de la taxe professionnelle (une société ayant un chiffre d’affaires de 1 million d’euros paierait ainsi 12000 euros par an)

–  l’alignement du régime de sécurité sociale des commerçants et artisans sur le régime général sur le régime général, nettement moins avantageux, avec un alourdissement de leurs charges sociales (1,7 milliards d’euros),

–  la réduction des déductions fiscales sur les frais professionnels et les emplois à domicile

Ainsi, il annonce une hausse des taux de prélèvement obligatoire de 1,8 point sur cinq ans, avec un choc fiscal de pratiquement 45 milliard d’euros promis aux ménages et aux entreprises. Par contre, il ne dit presque rien de ce qu’il faudrait faire pour réduire les dépenses de l’Etat, des collectivités et des administrations. Au contraire, il promet 20 milliards de dépenses nouvelles.

8.    Il veut donner le droit de vote aux étrangers vivant sur le territoire français, alors qu’ils n’ont pas demandé ou obtenu la nationalité française, mais aucune proposition n’est faite pour lutter contre l’immigration clandestine ou contre l’insécurité.

9.    Il remet en question :

–  le quotient familial, alors qui fait de la natalité française l’une des plus vigoureuses d’Europe,

–  l’âge de départ à la retraite, qui aurait pour effet immédiat le déclassement de notre pays.

–  notre leadership nucléaire, avec la fermeture de centrales nucléaires sans raison valable, alors même que la souveraineté de la France passe par son indépendance énergétique.

–  la déductibilité des intérêts d’emprunt sur les crédits immobiliers pour l’achat d’une premier logement.

10.  Il court après l’extrême-gauche, devenant l’otage de la frange dure du PS, du Front de Gauche et des Verts

Il leur agite le hochet de plusieurs ministères : imaginons Eva Joly, Ministre de la Justice, Mélenchon ministre de l’Economie et des Finances, Cécile Duflot Ministre de l’Industrie, Stéphane Hessel Ministre de la Culture, José Bové , Ministre de l’Agriculture, Daniel Cohn-Bendit, Ministre de l’Education, etc.. .

En fait, c’est le grand retour des idéologues, des doctrinaires, des exaltés, des fanatiques de l’impôt, des maniaques de la taxe, et des obsédés des contributions, à la grande différence d’un pragmatique comme Tony Blair qui disait : « la gestion de l’économie n’est ni de gauche, ni de droite, elle est bonne ou mauvaise. Tout ce qui compte c’est ce qui marche. »

Est-ce cela « réenchanter le rêve français » ?

En fait, François Hollande est dans le paraître et la stratégie électoraliste.

Il se met dans la posture de rassembleur, alors qu’en 2007, alors qu’il était premier secrétaire du Parti socialiste, il n’a pas su rassembler les socialistes autour de Ségolène Royal. En dix ans à la tète du parti socialiste, il l’a complètement fait sombrer : un mauvais contremaitre  ne fera surement pas un bon dirigeant.

Il est le candidat de l’immobilisme, son discours lénifiant ayant vocation à endormir, à baigner la France dans le Lexomil. Il veut préserver un Etat-providence qui ne fonctionne plus sans chercher à consolider un Etat-nation qui se disloque.

À trop vouloir se placer au-dessus de la mêlée, à trop vouloir prendre du recul, il est totalement satellisé dans une galaxie de la gauche caviar qui n’a plus rien à voir avec la société française, ses souffrances, ses craintes, ses espoirs, ses désirs de changement, ses aspirations à une autre façon de faire de la politique.

Après « Oui-Oui –Jospin sur son vélo» en 2002, voici venir « Flamby-Fraise des Bois, le capitaine de pédalo de la gauche molle » comme l’appellent si gentiment ses petits camarades de la gauche de la gauche. Comme n’hésitait pas à le dire et le redire Arnaud de Montebourg en 2007 : «le seul défaut de Ségolène Royal, c’est son (ex)-conjoint ». D’ailleurs, Martine Aubry n’était pas en reste : « On ne battra pas une droite dure avec une gauche molle » ou« “Sur les 35 heures, il a été couille molle” disait-elle dans des cercles plus intimes. Mélenchon parle lui « de filet d’eau tiède ». Comme tous les Français, ses propres camarades doutent de lui pour diriger fermement le pays, réformer la France et faire sortir la France de la crise.

Pour autant, François Hollande n’a pas besoin qu’on l’affuble de tous les noms d’oiseaux ; à l’instar de Cyrano de Bergerac, il se sert les compliments lui-même avec autant de panache : « Je préfère faire neuneu que méchant » déclare t-il à l’adresse de sa marionnette des Guignols de l’info se défendant cependant de faire “Heuu”

http://www.dailymotion.com/video/xl4y1z_francois-hollande-a-besoin-de-cours-de-maths_news

http://citizenkane.fr/primaire-ps-francois-hollande-a-gagne-flamby-president.html

http://www.youtube.com/watch?v=pY3qf2350AU&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=ftKdEoZDEtI&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=OUVYc1cF38Y&feature=related

Pour finir, citons quelques verbatim qui illustrent à quel point François Hollande n’apporte aucune réponse, qu’il manque de créativité et n’est pas un candidat « normal », mais un candidat très banal, préjudiciable à un essor de la France vers un avenir heureux.

* Hollande : « La question n’est pas de savoir s’il faut payer plus d’impôts, mais qui va payer. »

Remarque : à la date d’aujourd’hui, nous attendons toujours la réponse de François Hollande à cette question du « qui va payer ».

* Aubry : « Tout ne s’achète pas par l’argent. »

Hollande : « Dans une société où tout est gouverné par l’argent, si. »

Remarque : avec une telle approche, les affaires de valises et d’enveloppes ne sont pas prêtes de  s’arrêter.

* Hollande : « Il y aura nécessairement une remontée des prélèvements obligatoires. »

Communiqué UMP

L’Union Européenne a récemment imposé des sanctions très dures contre l’Iran tant contre les exportations de pétrole que contre sa banque centrale. S’exprimant sur ce sujet à la tribune de la Knesset, le 25 janvier dernier, Benjamin Netanyahu, Premier ministre de l’Etat d’Israël, a annoncé avoir « appelé le président français, Nicolas Sarkozy, et […] félicité pour son leadership dans cette prise de décision – une décision qui n’est pas simple pour l’Europe – et [Nicolas Sarkozy] a joué un rôle important dans celle-ci. »

Je tiens à saluer l’engagement de Nicolas Sarkozy de ne pas laisser l’Iran continuer à développer son programme nucléaire. La volonté politique française et européenne de garantir le droit à la sécurité de l’Etat d’Israël est intimement lié au dossier nucléaire iranien. Il ne saurait être envisageable pour la France que l’Iran accède à l’arme nucléaire. Nicolas Sarkozy est incontestablement un pilier de l’action diplomatique européenne et le garant d’une Europe forte et unie s’exprimant d’une seule voix à l’extérieur. J’apporte tout mon soutien aux mesures prises par l’Union Européenne contre l’Iran et m’associe à la détermination totale de Nicolas Sarkozy à mettre en oeuvre toutes les mesures de rétorsion nécessaires à faire cesser le programme nucléaire iranien.

Valérie Hoffenberg

Secrétaire nationale de l’UMP

 

Communiqué UMP

Le Front National s’en prend à l’une des principales avancées pour les femmes : le remboursement de l’I.V.G.

Valérie HOFFENBERG, Secrétaire national de l’U.M.P, dénonce la remise en cause du remboursement de l’I.V.G proposée par Louis ALLIOT, compagnon de Marine LE PEN.

Ses propos scandaleux sur « les I.V.G. de confort »  sont une attaque contre les femmes. Chaque avortement est une souffrance, le seul confort est celui d’un homme qui ne trouve comme seul moyen de faire une économie de santé que de s’en prendre à une des plus grandes avancées de la liberté des femmes.

Le Front National montre son vrai visage, parti rétrograde, sectaire, et dangereux pour notre démocratie.

Communiqué UMP

Valérie HOFFENBERG dénonce les caricatures racistes et antisémites d’un candidat du front national aux législatives qui représente de façon scandaleuse Nicolas SARKOZY en Hitler ou celle odieuse et raciste d’Omar SY, héros du film Intouchables.

Le Front National n’a pas changé, jour après jour, le vernis s’effrite et révèle les valeurs nauséabondes véhiculées par ce parti.

Communiqué

Valérie HOFFENBERG, candidate aux législatives de la 8ème Circonscription, dénonce les mensonges de Laurent FABIUS qui, lors de sa visite, en Israël a laissé croire aux français résidant dans ce pays que l’UMP remettrait en cause la double nationalité.

Le Président de la République s’est clairement exprimé sur ce sujet à l’occasion de ses vœux adressés aux français résidant hors de France dans les termes suivants : « Les Français qui ont une autre nationalité restent Français et appartiennent pleinement à la communauté nationale. Il n’y a pas à y revenir. »

Jamais un Président n’a autant fait pour les français de l’étranger qui sont « une chance pour la France » .

Alors même que les socialistes s’étaient opposés à l’élection de députés pour représenter les français de l’étranger et avaient critiqué la nomination d’un Secrétaire d’État dont l’objectif est d’apporter des réponses aux français résidant hors de France, l’U.M.P. est pleinement mobilisé pour défendre les droits de tous les français.

Older Posts »

Catégories